Histoire des écoles primaires à Tournus

Brefs rappels historiques

  • en 1833, la loi Guizot oblige chaque village à ouvrir une « maison d’école »
  • en 1850, on décide que tous les villages de plus de 800 habitants doivent prévoir aussi une école de filles
  • en 1882 le ministre Jules Ferry rend l’instruction obligatoire pour tous les enfants de 7 à 12 ans. Les parents qui n’envoient pas leurs enfants à l’école doivent payer une amende. L’ école est GRATUITE et LAIQUE, c’est à dire qu’on n’y reçoit plus d’enseignement religieuxVoici l’histoire de la création des écoles publiques à Tournus.

Read More

Le Champ de Mars

Sur le Plan de la Ville de 1811, le site s’appelait forum, sans doute en référence au forum romain, qui était une place où le peuple se rassemblait pour discuter des affaires publiques. En 1830, il prit le nom de Champ de Mars parce que la garde nationale y faisait l’exercice.

Read More

Jean Ducloux et le restaurant Greuze

SOUVENIRS DE JEAN DUCLOUX

Je me souviens du théâtre Mario, qui s’installait sur l’Esplanade. C’était un très beau théâtre, avec un parquet, des toiles, et à l’intérieur des glaces biseautées et des bancs. Il y avait six rangs de « première » pour les riches, mais nous, nous montions à la poulaille. Un poële à coke chauffait tout, mais l’air arrivait quand même par en-dessous. Le programme était très varié : une fois c’était « la fille de Mme Angot », une autre fois «  les Cloches de Corneville ».  Le théâtre restait trois mois, mais changeait chaque semaine le titre de la représentation et c’étaient toujours les mêmes quinze musiciens qui jouaient. Les chanteurs n’avaient pas à cette époque la voix amplifiée par une sono : il fallait « ouvrir le bec »

Read More

Le cinéma La Palette

DU PASSAGE CADOT AU CINEMA

2018 : le cinéma est rénové

   photos : ville de Tournus, collectif La Palette, Tournus citoyens

la foule des grands jours

la salle rénovée

le ruban

la salle est pleine

discours du directeur

les représentantes de cinémascotte

au nom du collectif la Palette

les personnalités

un public heureux

l’histoire du cinéma


Historique
1911 : M. Cadot fait à sa mort un legs de 30 000 fr à la ville, « somme destinée à l’exécution de travaux de salubrité ou d’utilité publics ». Read More

Les commerces à Tournus au XX ème siècle

QUELQUES SOUVENIRS SUR TOURNUS EN 1900 (Paul Robin)

La journée commençait tôt et finissait tard. Les magasins s’ouvraient à 6 heures et les commerçants étaient à la disposition du public, sans interruption, jusqu’à vingt et une heures ou vingt deux heures.

A six heures les marchands de journaux se mettaient en route pour distribuer les quotidiens dans toute Read More

Les bâtiments patrimoniaux

 

Tournus dispose d’une richesse patrimoniale exceptionnelle.
Le monument le plus connu sur le plan international est bien entendu l’Abbaye Saint-Philibert qui, espérons-le, sera un jour inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Les logis du XV ème siècle et de la première moitié du XVI ème siècle  jalonnent les rues, ainsi que les hôtels particuliers  du XVII ème : on peut les découvrir dans la rubrique « le patrimoine  tournusien ».

On retrouve la très grande influence du Cardinal de Fleury au XVIII ème siècle dans des bâtiments prestigieux tels que le Palais de Justice (anciennes casernes), la Charité et l’Hôtel-Dieu.

C‘est à Emiland Gauthey que l’on doit l’Hôtel de Ville.

pour la vidéo ci-dessous, merci de corriger : il s’agit évidemment du Palais de Justice – le t a simplement été oublié…