la famille Chanay

la famille Chanay : une grande implication dans la vie tournusienne

fin du XIX ème siècle

Etienne-Philibert Chanay (1837-1919), venant de Lyon, vient s’installer à Tournus en 1870 avec ses parents dans la maison de la route de Plottes (actuellement rue Chanay).

En 1874 Etienne-Philibert achète cette maison.

1878 : fondateur et administrateur du comptoir d’Escompte de Tournus.

1879 : participe à la création de la féculerie – glucoserie de Tournus (au Pas Fleury).

1885-1919 : président de la SAAST

Read More

le cimetière de Tournus

historique

Jusqu’à la fin du XVIII ème siècle, plusieurs cimetières coexistaient à Tournus (textes de Loriane Gouaille, animatrice du Pays d’Art et d’Histoire)

 

  • Le cimetière de l’hôpital, inauguré en 1649 et béni le 19 mars par Antoine Deponcelet, chanoine de l’abbaye Saint-Philibert, dont l’accès se faisait par la “rue des jardins” (à l’emplacement actuel du cabinet d’analyses et de la maison de retraite). En 1991, des fouilles ont permis de repérer des tombes d’enfants, à l’est de la salle des femmes. Il fut désaffecté en 1816.
  • cimetière de l’hôpital

     

Read More

Esplanade de Germersheim

Promenade  de  l’esplanade

document Albert Bernard

Créée au 18 ème siècle, l’esplanade était un lieu très fréquenté, et nombre d’exercices militaires s’y déroulèrent. Au début du 20 ème siècle, c’est là que s’installaient les cirques et la célèbre foire des bordes.

 

1940

1947

esplanade de Germersheim

inauguration de l’esplanade de Germersheim

aire de jeux

2ooo : gros travaux

les platanes sont coupés

le kiosque a été installé en 1985 (il était auparavant place Carnot)

 

Les Sept Fontaines

origine du nom

documents Jean Duriaud

Aux Sept Fontaines, et particulièrement au Puits des Sept Fontaines, se rassemblent 7 sources ou ruisseaux, dont le bief Potet, qui traverse ensuite la ville pour aller se jeter dans la Saône au niveau de la rue du bac.

bassin versant et sources – document Jean Duriaud

Le bassin versant recèle de nombreuses sources mais toutes ne sont pas importantes. Certaines sont les résurgences de sources situées plus en amont.
Le décompte fait apparaître plus de 7 sources – le chiffre 7 a-t’il été retenu a cause de son aspect symbolique ?

Read More

Jean Ducloux et le restaurant Greuze

SOUVENIRS DE JEAN DUCLOUX

Je me souviens du théâtre Mario, qui s’installait sur l’Esplanade. C’était un très beau théâtre, avec un parquet, des toiles, et à l’intérieur des glaces biseautées et des bancs. Il y avait six rangs de « première » pour les riches, mais nous, nous montions à la poulaille. Un poële à coke chauffait tout, mais l’air arrivait quand même par en-dessous. Le programme était très varié : une fois c’était « la fille de Mme Angot », une autre fois «  les Cloches de Corneville ».  Le théâtre restait trois mois, mais changeait chaque semaine le titre de la représentation et c’étaient toujours les mêmes quinze musiciens qui jouaient. Les chanteurs n’avaient pas à cette époque la voix amplifiée par une sono : il fallait « ouvrir le bec »

Read More