Raymonde Desmaris, Tournusienne et commerçante

l’épicerie Desmaris

les épiceries à Tournus en 1930 (annuaire Fournier)

 

Raymonde Desmaris

Mes parents sont venus s’installer à Tournus en 1910, et ont tenu le magasin (l’Epicerie Parisienne) jusqu’en 1952, date à laquelle j’ai pris leur succession. C’était ce qu’on appelle une épicerie fine : en plus des ventes traditionnelles, nous avions ajouté les dragées, ce qui représentait pour nous un plus gros chiffre d’affaires.

Read More

ils ont traversé le XX ème siècle

 

France Colas, une figure tournusienne

(entretien réalisé en 1997)

 

Mes parents sont venus s’installer dans leur boucherie en 1909. Quand j’étais gamine, on jouait dans la ruelle derrière (la Rue du Bief Potet ), où les maisons avaient toutes des balcons avec des toilettes dessus. Nombreux étaient les commerçants dont le magasin donnait, sur l’arrière, dans cette ruelle ( qui à cette époque n’était pas fermée, et qui aujourd’hui aurait besoin d’être mieux mise en valeur) .

Read More

voyage en Suède 1957

voyage en Suède 1957

 

Ce voyage a été filmé par M. Parinot, membre du Costume tournugeois et photographe professionnel.

Vous pouvez reconnaître M.Bourgeon – Mme Albran – Jean Gautheron – Paul Paquin – M. Juphart – Claude Varraut – Mme Vivier – M et Mme Mazenot – Lucette Sangoy – Janou Perraut -Marcel Pernet -Monique Grébert – Mme Ducrotverdun

 

 

Read More

les métiers disparus

 

 

LES VOLAILLERS

Ils étaient très nombreux à Tournus. Ils partaient très tôt le matin, vers 5 heures, avec leur voiture à cheval remplie de cageots, et se mettaient souvent sur la tête des sacs de jute pour se protéger du vent. Ils allaient aux marchés de Louhans, Romenay, Montpont, revenaient vers 11 heures, et à ce moment les plumeuses descendaient et se mettaient à leur tour au travail. Read More

La guerre de 14-18 à Tournus

 

TOURNUS, une ville dans la grande guerre

ce travail a été réalisé par le Souvenir Français, avec des photos de la collection personnelle de Alain Fauconnier.

 

infirmerie quai nord

 

Depuis 1910, Tournus se préparait avec ferveur à un très grand évènement : la  célébration du centenaire de la bataille du 23 janvier 1814, qui lui avait valu l’honneur d’être décorée de la Légion d’honneur par l’empereur Napoléon 1er.

Tous les Tournusiens se mobilisaient, s’affairaient, sous la conduite du maire Emile Thibaudet, de son conseil municipal et du comité d’organisation. La fête promettait d’être grandiose.

Dans l’édition du 6 août 1910    du  Journal local, on peut lire « Tournus, qui possède dans l’histoire une page immortelle, doit à ses enfants morts au service de la patrie, en défendant le sol natal, à ceux qui risquèrent leur vie courageusement , un peu plus que de l’oubli ».

 

Read More

Les écoles maternelles

l’école Jean Galopin

 

L’école Jean Galopin
Après la loi de 1901 dispersant les congrégations et expropriant leurs biens, le bâtiment  est acheté en 1906 par les Hospices. D’après Charles Dard, dans « le Vieux Tournus », ce fut d’abord le « Pavillon des Chevaliers de l’Arc », puis l’école des Frères, après son rachat en 1850 par le curé de l’Abbaye Saint Philibert.

Read More