Histoire des écoles primaires à Tournus

Brefs rappels historiques

  • en 1833, la loi Guizot oblige chaque village à ouvrir une « maison d’école »
  • en 1850, on décide que tous les villages de plus de 800 habitants doivent prévoir aussi une école de filles
  • en 1882 le ministre Jules Ferry rend l’instruction obligatoire pour tous les enfants de 7 à 12 ans. Les parents qui n’envoient pas leurs enfants à l’école doivent payer une amende. L’ école est GRATUITE et LAIQUE, c’est à dire qu’on n’y reçoit plus d’enseignement religieuxVoici l’histoire de la création des écoles publiques à Tournus.

En 1875, il existait à Tournus une école congréganiste dirigée par M.Savary, où l’enseignement était dispensé par un frère appartenant à la congrégation des frères de Marie.Les écoles religieuses furent, il faut le rappeler, l’essentiel du système d’enseignement pendant des siècles.

Ce n’est qu’à partir de 1878 que le conseil municipal commença à envisager la construction d’une école communale publique.

Documentation sur Tournus : registres des délibérations du conseil municipal.

Le Conseil Municipal décide de supprimer la subvention à l’ école congréganiste, à partir de l’année scolaire 1879-1880.

« La commune de Tournus prend l’engagement d’entretenir une seule école laïque à partir de l’année 1879-1880, et dans ce but se propose de construire des bâtiments scolaires dont les projets seront soumis à l’autorité supérieure ».

La 1 ère pierre a été posée le 30 mars 1880 par M. Hendlé, préfet de Saône et Loire, en compagnie du maire Alexis Bessard.

L’inauguration des écoles communales laïques de Tournus a lieu le 19 avril 1881.

 

 

 

 

L’école de garçons

Ses modifications seront les suivantes :

– agrandissement grâce à la construction d’un bâtiment perpendiculaire au premier.

– ajout d’un bâtiment démontable (préfabriqué) dans la cour.


– elle a pris après la guerre le nom de Raymond Dorey, directeur de l’école, nommé maire en 1943 par la préfecture, pris en otage par les Allemands et fusillé le 22 août 1944 .

 

L’école de filles

Elle a très vite accueilli un Cours Complémentaire, avec section commerciale, une préparation des élèves au Brevet et à l’Ecole Normale, devenu Collège d’Enseignement Général. Elle a été agrandie en 1956.

école de filles années 1970

 

En 1968 les classes de collège ont été accueillies dans le CES  en Bagatelle, et l’école a pris le nom de Ecole de l’Esplanade. Depuis 1992 il n’y a qu’un directeur pour le groupe scolaire (école Raymond Dorey).

 

années 1960

This entry was posted in écoles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *