métiers disparus : interviewes

les chaisiers

les couturières

les volaillers

 

autour de la vigne

une matelassière, des lavandières

un maréchal-ferrant

le commerce du charbon

Les charbonniers passaient tous les matins dans les rues avec leurs cloches pour avertir les éventuels clients; les gens n’avaient ni les moyens d’acheter trop de charbon à la fois, ni la place pour le stocker. C’était un métier dur, car il fallait monter les sacs de 50 kg dans les étages.

 

Jacques et Jean Legros

L’entreprise Legros (charbonnage) a été fondée par notre grand-père avant la guerre de 14 : il était détaillant en charbon, bois et charbon de bois.

Au début, le charbon arrivait par bateaux qui accostaient à la Pêcherie, et des hommes avaient la rude tâche de débarquer ce charbon dans des couffins, sur des planches étroites, jusqu’aux chars qui attendaient.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *