Tournus entre les deux guerres : vie culturelle, loisirs

lieux de culture et loisirs

Splendid cinéma

L’ancienne église Saint Valérien a été achetée par la municipalité en 1913 pour y installer une salle des fêtes.
L’enseigne a été réalisée par Auguste Perrault.
Les personnages sont M. Cléau et son fils, M. et Mme Sapet et leur fille et, avec le chapeau, M. Bériaud, policier municipal.

1919

affiche du Splendid

programme 1927

le Madeleine Palace

le Madeleine Palace a été inauguré en 1934

entretien avec Eugène Verpault, le créateur

1939

le Tivoli

1934

Ce petit théâtre à l’italienne était très joliment décoré. Il se trouvait à l’emplacement de l’actuelle perception et a été démoli dans les années 80 pour faire place aux immeubles de la Cruche cassée.

Sur la photo ci-dessus : Mme Morel, France Letourneau (Mme Colas), Marcel Letourneau (avec la casquette) et Mme Chaillet propriétaire de l’établissement.

fronton du théâtre

1928

1923

intérieur du théâtre 1938

le musée Greuze

Le musée était installé à l’origine rue du collège.

Jean Martin fut le 1er conservateur

une salle du musée

le musée bourguignon

août 1926

Albert Thibaudet

19 octobre 1929

le musée bourguignon Perrin de Puycousin en 1950

ferme mâconnaise

 

 

quelques fêtes

 

délibérations du conseil municipal

1937

1937

1937

1938

1938

25 juin 1937

journal de Tournus

1927

1927

1927

1927

1927

 

 

1927

une fête remarquable en 1937

place Carnot : le kiosque a été installé en 1929

programme du Syndicat d’initiative

fête des fleurs

1925

1928

1928

reines en 1928

reines en 1929

1930

1930 : la famille Thibert (dans la calèche, Marguerite)

associations  culturelles

la SAAST

bulletin de la SAAST 1932

Créée en 1877, la Société des Amis des Arts et des Sciences de Tournus (SAAST) est à l’origine du Musée Greuze et de la Bibliothèque Municipale. Ses objectifs s’étant rapidement diversifiés, les membres de la société ont participé, avec d’autres, à la création du Syndicat d’Initiative, du Groupe Folklorique, de l’Association des Artistes et des Amateurs d’Art de Tournus, des Amis des Musées et de l’Hôtel-Dieu de Tournus.

Pendant la période de l’entre 2 guerres elle eut 2 présidents prestigieux :

Maurice Perrin de Puycousin

S’il a exercé les fonctions de conservateur du musée de Tournus, il est surtout demeuré célèbre pour avoir fait don en 1935 d’une collection d’objets à la ville de Dijon, dans le but de « créer un musée d’ethnographie régionale », musée qui sera inauguré en 1938.

En 1926, il avait créé à Tournus le Musée de la vie bourguignonne, à deux pas de l’abbaye, dans une maison cédée par le critique littéraire Albert Thibaudet

 

Charles Dard (à droite) et Gabriel Jeanton

Gabriel Jeanton, Président du tribunal civil de Mâcon de 1925 à sa mort, il fut, entre autres, conservateur du musée de Tournus, président de l’Académie des sciences, arts et Belles Lettres de Mâcon de 1925 à 1935 et de la Société des amis des arts et des sciences de Tournus

Charles Dard, directeur d’école, a publié de très nombreux articles dans les bulletins de la SAAST et a écrit plusieurs livres d’ethnologie.

Costume Tournugeois

costume tournugeois

En décembre 1925, les présidents de différentes sociétés lancent un appel à la population de la ville et aux 14 communes du canton dans le but de former un groupe folklorique qui ferait revivre le costume, les chants, les danses et les coutumes de l’ancien Tournugeois. Le groupe est bientôt constitué et fera sa première représentation en 1930, en présence du préfet de Saône et Loire.

Une page du site est dédiée au costume tournugeois.

groupe symphonique

groupe symphonique

Le groupe symphonique comportait essentiellement des instruments à cordes. M. Legros en a été l’un des premiers présidents.

3 ème rang debout de gauche à droite : Ernest Colas, Roger Gutrin, X, René François, Maurice Gourrat, M. Pernin-Lamblan, Robert Filleule.

2 ème rang : Jean Forge, André Mauguin, M. Gilet, René Cadot, Henri Legros, Julien Guyonnet, X, X.

assis : Henri Cadot, Josette Ruet, Antoinette Variot, Georgette Maurice, Mme Pigeat, M. et Mme Thurillet.

harmonie municipale

harmonie municipale

L’Harmonie municipale est l’une des plus anciennes sociétés, puisqu’elle date de 1848. Alfred Delbecq en a longtemps été le chef.

1930

défilé à Nice en 1930

une page du site est dédiée à l’harmonie.

associations sportives

tennis en 1920

le jeune enfant assis à droite est Jean Faucillon

EST

L’ Etoile Sportive Tournusienne est née officiellement le 8 avril 1924, date du dépôt des statuts en préfecture. Tout au début, les entraînements avaient lieu dans un local quai du midi.  Un peu plus tard ils eurent lieu dans le hangar de la Grenette qui abritait aussi les marchés, si bien que les gymnastes devaient le nettoyer chaque lendemain de foire.

La photo ci-dessus date de 1938. Au premier rang quelques noms connus : Mitifio, Poncet, Blandin, Berthet, Poncet, Zanbu, Bonin, Grébert, Galuchot, Carrette.

Quelques années plus tard, Daniel Bonin créa une section féminine.

une page du site est dédiée à l’EST.

rugby 1926-1927

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *