le quartier de la Madeleine raconté par Poupette

le salon de coiffure a ouvert en 1940

 

Poupette : mon père a ouvert son salon le 2 janvier 1940. Nous avons vu défiler beaucoup de clients, mais beaucoup sont morts : une année, 30 sont décédés ! Maintenant, nous n’avons plus guère de messieurs du quartier, car il en reste peu. Nous n’avons qu’une clientèle masculine, et il se trouve que ce sont les femmes qui vivent le plus longtemps.

J’ai commencé la coiffure en 1955, mais j’ai préféré ne coiffer que des hommes.

 

le Progrès

J’ai toujours habité le quartier de la Madeleine, et je l’ai vu évoluer. Quand j’étais enfant, il y avait beaucoup de commerces : un marchand de vélos, 2 épiceries, un coiffeur en face de l’église, un marchand d’articles de pêche, un petit magasin de vannerie tenu par mon grand-père là où se trouve maintenant une auto-école, un bourrelier, un cordonnier, un maréchal-ferrant (M. Janiaud)… L’ambiance aujourd’hui n’est plus du tout comme « dans le temps ». Les gens allaient veiller les uns chez les autres, et j’aimais beaucoup les Comtet qui tenaient le bistro « Au bon coin ».

Quand j’étais enfant, je jouais avec les garçons du quartier, les filles étant très rares. Un jour, un des garçons m’avait arraché une touffe de cheveux, car à la pêche, j’avais pris plus de poissons que lui! J’allais très souvent pêcher, c’était mon loisir favori. Vers l’égout, nous étions très nombreux, et les garçons m’en faisaient voir de toutes les couleurs.

Ensuite, j’allais pêcher seule, et je prenais beaucoup de poissons, surtout des ablettes. Je pêchais « au sang », ce qui est assez difficile, car il faut envoyer la ligne tout doucement, pour que le sang reste bien accroché. J’allais me fournir chez les marchands de volailles.

Dans le quartier, lorsqu’il y avait la fête des fleurs, on se réunissait tous pour faire les fleurs, les chars et les guirlandes.

fête des fleurs avenue du 23 janvier

 

 

Le dimanche, on allait pique-niquer en vélo, après avoir installé le repas dans une remorque. Mais ce bon temps est bien terminé….

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *