les commerces sur les quais

LES MAGASINS SUR LES QUAIS

quai du midi

– Simply –ATAC ouvert en 2001 Stoc (ouvert en octobre 1993) – Super U – Somaco matériaux de construction

2004

 

– coopérative agricole – couvent des Récollets

– Pompes Noël – pont transbordeur

– Ribun / Buis volaillers

– bâtiment démoli en 2016 – Services techniques de la ville Ribun / Lacroix volaillers

– Meunier volailler – Dubuis marchand de vin

Café du port – Mme Bourgeois – M. Pacaud

2004

– Bernardot photographe : M. Bernardot officiait au début du siècle. Pendant la guerre, sa fille lui succéda, puis son fils déplaça le studio là où était M. Argaud

– matelassier

– sculpteur sur bois Marciandi

– marchand de fromages Piroux

– immeuble rénové – Denoix électricien automobiles

– dépôt Virolle Aumailley

plomberie de M. Rey

– café de la marine AguirreDavid

– dragage Guichard – Rigaud – Blanchin

– arrière de la boucherie le traiteur des gourmets– Lenoir – Fargeot

– BNP – Comptoir d’ escompte (directeur M. Collard) fondé en 1868 – devenu la Caisse d’ Escompte (directeur M. Potaillon)

– 17 – SARL Bey – Meulien électricité chauffage

– fabrique de limonade Gallet Moréteau

 

 

Quai de Verdun  depuis le 1 er septembre 1968, à l’occasion du cinquantième anniversaire de l’armistice de 1918

1 – accords et réparations de pianos L. Fourny (1907)

4 – Vitrine de l’Atelier , ébénisterie Rhétat / Cardon – marchand de vin Gravallon – salle des ventes – entrepôts

5 – Arch’Studio coiffure ouverture en octobre 1994– salon Chantal Ojéda – Geneviève – Mme Thibert

6 – café du Centre M. RuelM. Martin – le Cercle, où se réunissaient tous les « bourgeois » de la ville, était au 1 er étage – Arrêt des cars Citroën et dépôt de colis

caisse de Sécurité Sociale – Lucien Thuel (1908)

cinéma la Palette – Passage Cadot

pendant la 1 ère guerre mondiale .
Le bâtiment a été construit par l’architecte Jaillet

la 2CV de M. Parsékoff

épicerie Barraut, puis Dehenzel

 

7 – épicerie Bouchacourt qui vendait, comme beaucoup, des sabots – épicerie Fayet

11 – 12 Vival – Casino Désamais – petite épicerie

16 – 17 Télé vidéo De Sars café Passerat puis la Friture (prononcer fritoure) avec terrasse ombragée et tonnelle

garage Pageaud

2005

Lucien Pageaud a ouvert son atelier juste après la 2ème guerre mondiale. C’était alors le seul garage à réparer voitures et poids lourds, mais l’atelier étant très petit les travaux se faisaient dehors. Le 1er client a été M. Vanderghott, de Mancey, avec sa moto qui tirait une remorque avec un appareil à carder la laine des matelas.

atelier de l’électricien Michaud

19 – atelier de l’imprimerie Schenck

20 Pizzéria le Grill – Pub piano bar le Caveau piano bar le Damier (1992) – café

22 – marchand de vin

25 – cabinet de radiologie Baudot – cabinet Boisson

26 – Immobilier du Tournugeois B. Miot en octobre 1997 bureau de l’architecte Ledeul

28 – UCIA

29 – Epsilone

30 – Modern’bar

bar à teints, 2004

1901 : coiffeur – articles de pêche F. Coulé

1908 : café des Sports

écurie de l’Hôtel de la Paix

tailleur

Thévenet René marchand de sable (1908) – 2 cafés

2 cafés

Hôtel des Trois Faisans (1908)

café du Quai (au coin du Pont) Ch Normand

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *