les commerces sur les quais

LES MAGASINS SUR LES QUAIS

quai du midi

– Simply –ATAC ouvert en 2001 Stoc (ouvert en octobre 1993) – Super U – Somaco matériaux de construction

2004

 

– coopérative agricole – couvent des Récollets

– Pompes Noël – pont transbordeur

– Ribun / Buis volaillers

– bâtiment démoli en 2016 – Services techniques de la ville Ribun / Lacroix volaillers

– Meunier volailler – Dubuis marchand de vin

Café du port – Mme Bourgeois – M. Pacaud

2004

– Bernardot photographe : M. Bernardot officiait au début du siècle. Pendant la guerre, sa fille lui succéda, puis son fils déplaça le studio là où était M. Argaud

– matelassier

– sculpteur sur bois Marciandi

– marchand de fromages Piroux

– immeuble rénové – Denoix électricien automobiles

– dépôt Virolle Aumailley

plomberie de M. Rey

– café de la marine AguirreDavid

– dragage Guichard – Rigaud – Blanchin

– arrière de la boucherie le traiteur des gourmets– Lenoir – Fargeot

– BNP – Comptoir d’ escompte (directeur M. Collard) fondé en 1868 – devenu la Caisse d’ Escompte (directeur M. Potaillon)

– 17 – SARL Bey – Meulien électricité chauffage

– fabrique de limonade Gallet Moréteau

 

 

Quai de Verdun  depuis le 1 er septembre 1968, à l’occasion du cinquantième anniversaire de l’armistice de 1918

1 – accords et réparations de pianos L. Fourny (1907)

4 – Vitrine de l’Atelier , ébénisterie Rhétat / Cardon – marchand de vin Gravallon – salle des ventes – entrepôts

5 – Arch’Studio coiffure ouverture en octobre 1994– salon Chantal Ojéda – Geneviève – Mme Thibert

6 – café du Centre M. RuelM. Martin – le Cercle, où se réunissaient tous les « bourgeois » de la ville, était au 1 er étage – Arrêt des cars Citroën et dépôt de colis

caisse de Sécurité Sociale – Lucien Thuel (1908)

cinéma la Palette – Passage Cadot

pendant la 1 ère guerre mondiale .
Le bâtiment a été construit par l’architecte Jaillet

la 2CV de M. Parsékoff

épicerie Barraut, puis Dehenzel

 

7 – épicerie Bouchacourt qui vendait, comme beaucoup, des sabots – épicerie Fayet

11 – 12 Vival – Casino Désamais – petite épicerie

16 – 17 Télé vidéo De Sars café Passerat puis la Friture (prononcer fritoure) avec terrasse ombragée et tonnelle

garage Pageaud

2005

Lucien Pageaud a ouvert son atelier juste après la 2ème guerre mondiale. C’était alors le seul garage à réparer voitures et poids lourds, mais l’atelier étant très petit les travaux se faisaient dehors. Le 1er client a été M. Vanderghott, de Mancey, avec sa moto qui tirait une remorque avec un appareil à carder la laine des matelas.

atelier de l’électricien Michaud

19 – atelier de l’imprimerie Schenck

20 Pizzéria le Grill – Pub piano bar le Caveau piano bar le Damier (1992) – café

22 – marchand de vin

25 – cabinet de radiologie Baudot – cabinet Boisson

26 – Immobilier du Tournugeois B. Miot en octobre 1997 bureau de l’architecte Ledeul

28 – UCIA

29 – Epsilone

30 – Modern’bar

bar à teints, 2004

1901 : coiffeur – articles de pêche F. Coulé

1908 : café des Sports

écurie de l’Hôtel de la Paix

tailleur

Thévenet René marchand de sable (1908) – 2 cafés

2 cafés

Hôtel des Trois Faisans (1908)

café du Quai (au coin du Pont) Ch Normand

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *